COVID-19 Contraception et IVG

Pillule contraceptive, IVG : Le gouvernement mobilisé pour assurer les droits sexuels et reproductifs des femmes :

 

  • La contraception d'urgence est disponible sans ordonnance auprès de votre pharmacien
  • Vous pouvez renouveler votre prescription de contraception orale, même avec une ordonnance périmée

 

communiqué de presse

 

Allongement du délai de réalisation d'une IVG médicamenteuse. (info du 15 04 2020) –

 

Durant la crise sanitaire du covid-19, une IVG médicamenteuse, à domicile, peut être réalisée jusqu'à la fin de la 7e semaine de grossesse (soit 9 semaines après la date des dernières règles).

Toute femme enceinte, y compris mineure, qui ne souhaite pas poursuivre une grossesse peut en demander l'interruption. La pratique de l'avortement est réglementée et plusieurs étapes doivent être respectées, avant et après l'intervention.

 https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1551

 

 

Des dispositions ont été prises pour que toute femme puisse continuer à choisir d'interrompre sa grossesse par une IVG (Interruption volontaire de grossesse) pendant l'épidémie de Coronavirus. Une IVG médicamenteuse à domicile est désormais possible jusqu'à 9 semaines après la date des dernières règles. C'est ce que précise un arrêté paru au Journal officiel le 15 avril 2020.

 

Pour les IVG médicamenteuses, la téléconsultation d'un médecin ou d'une sage-femme est recommandée, si la femme le souhaite, et si le praticien l'estime possible :

  • pour la consultation d'information et la prescription des médicaments nécessaires à la réalisation de l'IVG ;
  • pour la prise du médicament ;
  • pour le suivi de contrôle, dans les 14 à 21 jours qui suivent.

Habituellement, une IVG médicamenteuse est pratiquée jusqu'à la fin de la 5e semaine de grossesse, soit au maximum 7 semaines après le début des dernières règles. À la suite de l'avis favorable de la HAS (Haute autorité de santé) rendue le 10 avril, ce délai est allongée jusqu'à 7 semaines de grossesse, c'est-à-dire jusqu'à 9 semaines après la date des dernières règles (ce délai correspond au délai habituel pour une IVG en établissement de santé).

Les médicaments à base de mifepristone et celles à base de misoprostol peuvent être prescrits.

 

Pour les IVG chirurgicales, les professionnels de santé et les établissements concernés sont appelés à s'engager pour assurer leur continuité.

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13993