Violences conjugales et intrafamiliales : dispositif d'aide pendant le confinement

Covid-19 & les violences conjugales et intrafamiliales

 

Pendant cette période de confinement, la promiscuité accrue des cellules familiales est susceptible d’attiser certaines tensions et constitue un terreau favorable aux violences conjugales et intrafamiliales.

 

Aussi, le réseau OREHANE est relais d’information et rappelle que les dispositifs nationaux sont maintenus :

 

- pour tout cas de danger grave et immédiat, avec nécessité d’une intervention sur place, il convient de contacter les services de première urgence : le 17 est évidemment à la disposition des victimes et doit impérativement être le moyen de contact utilisé en cas d’urgence. Il permet une action rapide de la police ou de la gendarmerie et que tout soit mis en place pour protéger la ou les victimes.

Les services de police ou de gendarmerie (17 ou 112), les pompiers (18 ou 112) ou le Samu (15) restent mobilisés pour les situations d’urgence.

 

- la plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes arretonslesviolences.gouv.fr, mise en place par le ministère de l’Intérieur pour signaler des violences et pouvoir bénéficier d’assistance et de conseils est pleinement opérationnelle. Elle reste active 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et permet de dialoguer avec des forces de l’ordre formées aux violences sexistes et sexuelles de manière anonyme et sécurisée. Chacun peut diriger les victimes de violences conjugales vers cette plateforme, plus adaptée à cette période de confinement.

 

- le 3919, numéro d’écoute national, reste opérationnel et s’adapte à une écoute à distance. La ligne est ouverte du lundi au samedi de 9h à 19h.

 

- En cas de nécessité de mise à l'abri, il est possible d'appeler le 115.

 

- En cas d’urgence, il est toujours possible de se rendre à la gendarmerie ou au commissariat,

 

Des dispositifs spécifiques sont mis en place dans le cadre de la période de confinement

 

- Le signalement au pharmacien (pour les victimes de violences qui ne peuvent pas appeler ou aller sur internet de leur domicile) : le conseil national de l'ordre des pharmaciens s'est engagé aux côtés du ministère de l'intérieur pour mettre en place un dispositif qui permet aux victimes de violences intrafamiliales de se rendre dans la pharmacie la plus proche de leur domicile pour signaler les violences dont elles font l'objet à leur pharmacien qui alertera à son tour les forces de l'ordre. Ce dispositif d’alerte discrète permet une prise en charge rapide des victimes et une solution de mise à l'abri si nécessaire, malgré le confinement.

- Le 114 par SMS, numéro d'urgence destiné aux personnes sourdes et malentendantes, est désormais accessible à toutes les personnes victimes de violences familiales pendant le confinement. Ce nouveau dispositif est accessible 24h/24, 7j/7. Les victimes de violences conjugales, et plus largement intrafamiliales, peuvent alerter police, gendarmerie, SAMU et pompiers par SMS, en envoyant un message, un sms à ce numéro. Ce service est gratuit. Les opérateurs derrière ce SMS d'urgence préviendront les forces de l'ordre en leur transmettant les coordonnées de la victime

 

- Le 08 019 019 11, numéro à destination des auteurs de violences en partenariat avec la Fédération nationale d’accompagnement des auteurs de violences

 

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13977?fbclid=IwAR1L0LYWCZ11GDHacY7eNgvAop301qKJO5EQ-3PGGX411D5NnLbs4HnmV74

 

Source :  Préfecture du Pas de Calais – Préfecture de la Somme

 

Trouver ci-dessous en lien des ressources d'aides et de soutiens  locaux :

 

Ressources de l'Aisne

Ressources de l'Oise

Ressources de la Somme

Ressources de l'Artois

Ressources de la Métropole Lilloise

Ressources de Calais, Boulogne, Montreuil et St Omer

Ressources de l'arrondissement de Dunkerque

 

 

Pour l’enfance en danger :

https://www.allo119.gouv.fr/

Le 119 : numéro d’écoute national 45 écoutants professionnels de l'enfance se relaient 24h sur 24